l'ile aux chiens

Dans un futur pas si lointain (20 ans), dans la ville de Megasaki au Japon, la surpopulation de canidés fait rage. En plus, la plupart des chiens sont touchés par plusieurs maladies pas très chouettes dont la fameuse grippe canine avec ses terribles symptômes. Le maire Kobayashi décide donc de faire un décret afin d'envoyer tout les chiens sur l'île poubelle, tous, sans exception, au grand dam des tristes propriétaires. De toute façon, comme tous les Kobayashi avant lui, le maire a toujours préféré les chats. Mais le jeune Atari Kobayashi, neveu du maire (c'est pour ça qu'il a le même nom de famille !), décide de braver les interdits afin de se rendre sur l'île poubelle pour retrouver son chien (et ami) Spots !

L'île aux chiens est un film réalisé en stop-motion, c'est à dire qu'il s'agit d'une animation faite image par image où des animateurs vont légèrement bouger les personnages et d'autres éléments entre chaque photo afin de créer du mouvement. Dans ce domaine, les plus connus sont les studios Aardman à qui l'on doit Wallace et Gromit, Shaun le mouton, le génial Chicken Run et dernièrement Cro-Man, et les studios Laika qui ont faitl'adaptation du bouquin de Neil Gaïman, Coraline, mais aussi Kubo et l'armure magique ou les Boxtrolls. Et puis il y a Wes Anderson.

Wes Anderson a un cinéma très codifié, très mesuré, très coloré. Il s'était déjà essayé au film en stop-motion en 2009 avec Fantastic Mr Fox qui revisitait un conte pour en faire une fable moderne s'inscrivant dans un contexte politique contemporain. Eh ben figurez vous que le bougre est doué, puisqu'il réussit a refaire son coup avec L'île aux chiens : accessible, beau, intelligent, politique, le film combine plusieurs niveaux de lectures ce qui en fait un métrage aussi bien accessible aux plus jeunes et à la fois fort appréciable et pertinent pour les plus adultes. Good job Mr Anderson !

"Ouaf Ouaf Ouaf" "Ouaf"

Le film est une petite merveille d'animation, la stop-motion y est très bien maîtrisée et certaines scènes sont bluffantes quand on imagine l'ingéniosité dont il a fallu faire preuve pour les faire en amont. La musique aussi est très chouette, composée par Alexandre Desplat ( gagnant de l'Oscar de la meilleur musique de film cette année pour La Forme de l'eau de Del Toro) qui travaille avec Anderson depuis plusieurs films (depuis Fantastic Mr. Fox pour être précis). Il y a beaucoup de percussions et de cœurs qui rappellent la musique traditionnelle japonaise. Et puis c'est une super idée que de se faire dérouler l'histoire au japon, avec donc des personnages parlant japonais et de traduire les aboiements des chiens en anglais !

Encore une fois, Wes Anderson réalise un film visuellement géométrique, très centré, chaque plan est mesuré, calculé, millimétré, tout est très précis et visiblement ça paye puisqu'il a remporté l'Ours d'argent du meilleur réalisateur à la Berlinale 2018 (la Berlinale c'est le festival international du film de Berlin d'où le « Berlin » dans Berlinale !), totalement mérité !

Le casting vocal est juste parfait et est la pépite sur la cerise sur le gâteau de personnages très biens écrits. Chaque chien a son identité propre, ses petits gimmick personnels et quand il sont ensemble, les scènes fonctionnent du feu de dieu. Chacun apporte son petit truc en plus et les acteurs qui font les voix derrières ne font que sublimer le tout. Même si dans la deuxième partie du film l'histoire est plus centrée sur Chief. D'ailleurs une bonne partie des acteurs sont des habitués des films de Wes Anderson : Frances McDormand (Moonrise Kingdom), Jeff Goldblum (The Grand Budapest hotel, La Vie Aquatique), Edward Norton (Moonrise Kingdom, The Grand Budapest Hotel), Tilda Swinton (The Grand Budapest hotel, Moonrise Kingdom), F. Murray Abraham (The Grand Budapest Hotel) et évidemment Bill Murray (The Grand Budapest Hotel, Moonrise Kingdom, La Vie aquatique, À bord du Darjeeling limited, Rushmore, La Famille Tenenbaum, Fantastic Mr. Fox). Alors que c'est une grande première pour Bryan Cranston !

L'animation est super, le scénario est très très bon, le propos est intelligent et politique, mais reste accessible a tous, et la réalisation est parfaite. Que demande le peuple ? Foncez voir ce film en famille, ou seul hein, je juge pas !

 

 

L'Île aux chiens de Wes Anderson

Bryan Cranston, Edward Norton, Jeff Goldblum, Scarlett Johansson, Bill Murray, F. Murray Abraham, Tilda Swinton, Frances McDormand, Yoko Ono, Liev Schreiber, Ken Wanatabe, Harvey Keitel, Greta Gerwig, Bob Balaban, etc...