Nocturnal Animals

Susan est une galeriste plutôt aisée (financièrement parlant), qui vit avec son mari à Los-Angeles. Mais bon, la vie n'est pas très facile, le vernissage de sa dernière exposition est peut être un succès mais, est-ce que l'envie est encore là ? La motivation ? Et puis un beau jour, elle reçoit le manuscrit du premier roman de son ex-mari, Edward. Il est intitulé Nocturnal Animals et lui est dédié. Intriguée, elle commence la lecture. Elle plonge alors dans l'histoire de Tony et de sa petite famille composée de sa femme et de sa fille. Ils partent en vacances en voiture (enfin on suppose qu'ils partent en vacances parce qu'ils ont des valises et des bagages dans le coffre), mais au beau milieu de la nuit, dans le désert en plein Texas, il se font agresser par une bande de jeunes à la morale pas très nette et qui semblent s'énerver facilement...

Depuis le générique du début qui paraît en décalage total avec le reste du film jusqu'à la dernière scène, Nocturnal animals tient le spectateur, l'intrigue, le questionne et le lance sur des fausses pistes. On essaie de se raccrocher à l'histoire. Aux histoires, celle de Susan et celle de Tony. Mais ce n'est pas si facile, du moins plus difficile que ce que l'on peut croire.

« Nous sommes bien mieux ici que dans le monde réel » dit un personnage au début du film. Mais ici, qu'est-ce qui est réel et qu'est-ce qui n'est qu'histoire ? Dès le moment ou Susan imagine Tony sous les traits d'Edward, le trouble est présent. De plus c'est Isla Fisher qui joue la femme de Tony, et elle ressemble étrangement à Susan (Amy Adams). Tom Ford joue avec les parallèles, que ce soit entre la vie de Susan et l'histoire de Tony. Entre la réalité et la fiction. Ou même lorsque Susan est à travail, la lumière est partout, et tout les murs sont blancs, elle essaie de porter un masque en présence des autres. De garder la face. Contrairement à chez elle, où les lumières sont éteintes et les pièces très sombres, l'on peut voir son visage se détacher sur un fond entièrement noir. Ici elle est seule, le fait qu'elle soit déprimée et presque désespérée est visible. Sur son visage mais aussi dans son environnement. Avant qu'elle ne s'en échappe quelques heures par la lecture du manuscrit d'Edward.

Tony. Ou peut-être Edward... Jake Gyllenhaal quoi !La réalisation est vraiment bien, et certaine scène sont particulièrement marquante d’efficacité et d'impact sur le spectateur. Comme celle où les jeunes se mettent à harceler et à poursuivre la voiture de Tony dans la leur (rôh les voyous !). On ne cligne pas des yeux durant toute la dure de cette scène tant la tension est bien amenée (je vous rassure, elle ne dure que quelques minutes, après vous pourrez de nouveau hydrater votre œil de par le battement des paupières).

Les acteurs sont vraiment top ! Amy Adams qui fait Susan montre qu'elle est capable de vachement mieux que Lois Lane dans Man of Steel ou Batman v Superman (elle le prouve aussi dans Premier Contact de Denis Villeneuve). Et Jake Gyllenhaal est quant à lui, comme toujours, impeccable, il semble rentrer dans son rôle avec une aisance surprenante. Et réussit à nous montrer les facettes les plus intimes de son (enfin ses) personnages (il joue Edward et Tony) grâce à son jeu tellement expressif, mais jamais surjoué. Michael Shannon (avec qui j'ai un peu de mal d'habitude) est ici vraiment convaincant en vieux flic texan qui à tout vu, tout vécu et qui veut juste boucler son affaire. Aaron Taylor-Johnson est carrément bien en jeune voyou/redneck agressif (il vient d'ailleurs de gagner le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle pour sa prestation, récompense méritée).

Un film intriguant, qui, sans jamais lâcher le spectateur, réussit tout de même à le perdre quelque part entre fiction et réalité. Porté par des acteurs talentueux et une mise en scène précise et efficace, Nocturnal Animals est, sans être un OVNI total, une semi-curiosité scénaristique qui est plutôt bien fichue. En plus il a une fin assez ouverte, et ça c'est chouette !

 

Nocturnal Animals de Tom Ford.

Avec Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Michael Shannon, Aaron Taylor-Johnson, Isla Fisher, etc...